Les « locavores de Souvigné » inventent un nouveau circuit court

J’avais cité Souvigné dans la liste des AMAP du département. Un lecteur ayant demandé plus de précisions, voici que je décroche mon téléphone pour interroger sa créatrice. Surprise : au bout du fil, il n’y a pas d’AMAP !

Ce n’est pas un marché, ce n’est pas une AMAP, ni un groupement de consommateurs. A l’initiative de deux femmes de Souvigné, Joëlle Pironnet et Catherine Gilette, une forme originale de circuit court s’organise depuis le début de l’année 2009 à Souvigné : tous les mardis, de 20 h à 20 h30, les habitants de Souvigné peuvent se faire livrer à la salle des fêtes communale leurs commandes aux producteurs du coin. C’est ouvert à tous, entrons…

s8300020.jpg

Acheter local, d’accord, mais pratique

La motivation première de Joëlle et de Catherine, peu de temps après avoir quitté la ville pour s’installer à Souvigné, était de manger le plus localement possible. N’étant pas agricultrices, elles se voient souvent coincées par les horaires et la contrainte du temps : impossible de faire le tour des fermes pour remplir le frigo. Quant au marché, il se tient à des horaires et jours peu compatibles avec la vie de foyers dans lesquels les deux adultes travaillent. Et elles en sont convaincues : les familles dans cette situation sont nombreuses, tout particulièrement parmi les anciens urbains récemment installés dans le village.

En invitant les agriculteurs à une première réunion de réflexion début 2009, elles arrivent vite à un constat comparable : ils sont déjà largement occupés sur les marchés de la région les jours de week-end. Impossible pour eux d’être présents sur de nouveaux marchés sans renoncer à ceux qu’ils font déjà.

Assez vite lors de cette séance de brainstorming collectif, une idée a émergé : Réunir un soir de semaine, après vingt heures, les acheteurs intéressés et les producteurs.  Les familles passent commande par téléphone ou sur place, parmi un large choix de produits et sans formalités d’inscription ou d’autre engagement que de venir chercher sa commande d’une semaine sur l’autre. Quant aux agriculteurs, ils offrent une demi-heure de disponibilité sur place, pour un contact direct et un certain chiffres d’affaires assuré. 

s8300033.jpg

Bientôt un an d’expérience

De nombreux producteurs ont répondu à l’appel. Bio ou non, car le premier critère reste la proximité. Pour chaque produit donné, les organisatrices ont contacté les producteurs en cercles concentriques en partant de Souvigné. Quant le plus proche n’était pas intéressé, c’est le suivant qui était approché, et ainsi de suite. Aujourd’hui, le choix de produits permet bien de remplir son panier. On compte en effet pain, légumes, farine, fruits et jus de pommes, miel et dérivés, gâteaux, bonbons, glaces, viande de poule, boeuf, veau et agneau, fromage de chèvre. Certains producteurs (de denrées peu périssables) ont opté à l’usage pour un seul soir par mois. Ils se déplacent donc le premier mardi du mois.

Pour beaucoup d’agriculteurs, leur présence repose encore un engagement certains. Pendant ces premiers mois de fonctionnement, déjà plus d’une soixantaine de foyers ont fait le déplacement et se sont montrés intéressés. Mais le nombre de commandes passées chaque semaine reste encore en deçà du seuil de rentabilité que chaque fournisseur voudrait atteindre. Pour pérenniser la formule et éviter le risque d’essoufflement, les « locavores » de Souvigné doivent donc se faire connaître plus largement aux habitants de Souvigné et alentours. 

s8300026.jpg
Qui contacter :

Joëlle Pironnet Tél. 02 47 42 09 34 et joelle.pironnet(arobase)hotmail.fr

ou Catherine Gilette Tél. 02 47 66 02 32

Pour en savoir plus : le blog des « locavores de Souvigné »

s8300035.jpg

Les producteurs présents :

Didier Gandrille 02.47.24.02.25.
chaque mardi vous propose son pain  et ses légumes biologiques de saison

Bio-eden 02.47.24.95.67.
Françoise Laveau ,ses poulets biologiques, ses oeufs et ses préparations de volailles
.

Mr Froger 02.47.24.05.80.
traiteur à Château La Vallière,dans son camion,vous propose  aussi ses produits de qualités
.

Christine Coutigné 02.47.24.18.06.
ses lapins et son boeuf.

Mme Kuipers 02.47.24.53.27.
ses  glaces issues du lait de ses vaches

EN DECEMBRE NOUS RETROUVERONS SES SPÉCIALITÉS DE NOËL

Jean-Marie Mansion 02.47.24.97.27.
son miel biologique  et ses dérivés: hydromel,bougies, encaustique…

Mme Cathy Deffontaines 02.47.24.05.05.
son miel et ses dérivés, gâteaux, bonbons…

froma’chèvre 02.47.24.00.04
ses fromages de chèvres et ses chevreaux

mr Refour Martial 02.43.44.27.44.
ses produits biologiques

sa viande de boeuf, ses pommes, ses pommes de terre,
ses jus de fruits et ses préparation à base de légumes…

Mr Léon
prise de commande le mardi soir
, livraison tous les 1er mardi du mois
sa farine biologique, ses lentilles, son son…

Mr Panvert 06.11.43.65.40.
son porc et son boeuf biologiques

Mr Gratelle 06.12.18.24.32.

ses génisses charolaises ou limousines
son veau de 4 à 6 mois

 

 

Une réponse à “Les « locavores de Souvigné » inventent un nouveau circuit court”

  1. consoloc
    4 mai 2010 à 16:20 #

    Bonjour,
    Nous venons de mettre en ligne le site http://www.consommer-local.fr dont le but est de permettre
    à tous les acteurs des circuits courts de distribution de se faire connaître et ainsi d’aider le consommateur
    a trouver dans la region de son choix, sur son lieu de travail ou à son domicile principale
    ou secondaire les circuits courts, lui permettant de modifier ses habitudes de consommation.
    Pourquoi ce site ?
    Nous faisons le constat, que le consommateur prêt à un changement de mode de consommation, a du mal a savoir
    comment changer certaines de ses habitudes .
    N’oublions pas que depuis les années 1970, le consommateur a été surtout courtisé par la grande distribution
    et avouons que cela a d’ailleurs bien fonctionné …
    De par la prise de conscience actuelle, liée aux enjeux de la planète, le consommateur a besoin d’être informé
    sur les circuits courts de distribution à sa portée.
    Selon que nous sommes un consommateur habitant le monde rural ou les centres urbains,
    nous n’avons pas les mêmes possibilités de consommer local .
    Il est plus difficile de se rendre chez un producteur en vente directe quand vous résidez dans les grandes villes !
    C’est donc aux produits fermiers de venir à vos portes !
    Les stés de livraisons de produits fermiers ont un rôle essentiel à jouer car c’est par eux que passera aussi
    la campagne dans nos assiettes .
    Les magasins de Producteur commencent à arriver près de nos grandes villes,
    mais ils sont encore peu nombreux et beaucoup d’associations et collectivités font aujourd’hui
    un travail formidable pour regrouper les producteurs et aider les réalisations de magasins de producteurs à voir le jour .
    Les Amaps également sont devenues des acteurs importants dans la distribution des produits fermiers
    en amenant les produits frais au seing des villes .
    Notre activité à travers le site sera de parler de tous sujets et initiatives des circuits courts.

    Je vous remercie d’avoir pris le temps de lire ce message .
    Nous sommes à votre disposition pour tout contact .
    cordialement,
    L’équipe de http://www.consommer-local.fr

Laisser un commentaire

Noblesse du Ponthieu-Vimeu |
africespoir |
ASL Croix St Pierre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la persévérante de maromme
| RCA ELITES
| C6